Mission Sénégal Septembre 2009

Date : du 15 au 26 septembre 2009.

Sites :

les villages de Bandjikaki, Saloulou, Wendaye et Boune en Casamance, au sud du Sénégal.

L’équipe :

Une Mission confiée clef en main par Terre d’Azur à l’équipe de l’association humanitaire Assohuma constituée :
2 médecins :Dr Christiane Deydier, gynécologue et le Dr Deltombe Alain, généraliste,
3 infirmiers : Mme Révelli, Mme Jouenne Jocelyne et Mr Gauché Jean Jacques
1 sage femme : Mme Bonacié Cécile
1 logisticien : Mr Gaillegue Patrick, responsable de la mission et magicien .(Nengafahindé)

Objectifs :

Un objectif principal effectuer des soins auprès des villageois en privilégiant les femmes et les enfants mais également former les responsables (matrones ,agents de santé)

Bandjikaki

Très vite un dysfonctionnement de la maternité de Bandjikaki nous a obligé à réunir les responsables et à trouver ensemble les solutions afin de faire en sorte que les femmes reviennent accoucher dans la maternité .

Une conséquence alarmante : sur 21 accouchements, en moyenne 2 décès sur 3 enfants, leurs mères accouchant seules à même le sol .

La vieille matrone, sous notre pression, a accepté de transmettre son savoir à deux jeunes femmes très motivées, les hommes ayant comme mission de nettoyer le grenier des chauve-souris et rats.

Cette réunion fut complétée par une formation médicale en gynécologie : notre gynécologue et notre sage-femme faisant directement participer les matrones face à tout le village.

Suite à cette réunion, des groupes de femmes sont venus spontanément nous remercier « d’avoir pensé à elles ».

Prendre soin des médicaments confiés ainsi que du matériel médical a été aussi un objectif essentiel.

Nous avons insisté sur l’indispensable nécessité de collaborer tous ensemble sans quoi : « il n’y aurait plus de mission Terre d’Azur dans ce village ». Un suivi sera demandé à la mission prochaine afin d’envisager une aide quant à la remise en état de la maternité.

Saloulou

L’ absence de maternité à Saloulou, une matrone intouchable nous a également fortement inquiétés et cela reste un objectif prochain .

L’école, toujours écroulée malgré des financements répétés, demande là aussi une attention particulière et un investissement des villageois.

Nos infirmiers et médecins généralistes ont fait un grand nombre de consultations quant à notre sage-femme, 2 accouchements : un garçon et une fille.

Conclusions

Nous sommes revenus très troublés, parfois déçus par l’inertie de ces populations qui au demeurant sympathiques attendent toujours trop de nous.

La présence de Christiane Révelli sur place reste un atout essentiel au suivi des missions .

Je remercie,Terre d’Azur pour sa confiance et son aide quant à la mise en place de cette mission , toute l’équipe médicale, pour son investissement et je reste très heureux d’avoir participé à cette « Belle aventure Humaine »

« Ou katoral béniqué », au revoir et à bientôt .

Patrick Gaillègue

Comments are closed.

Post Navigation